Une classe qui coopère

Une classe qui coopère : Pourquoi ? Comment ?

Une classe qui coopère. Pourquoi? Comment? de Christian Staquet. Lyon : Chronique Sociale, 2007. (Coll. Pédagogie/Formation)

Public : enseignants de tous niveaux

Vérifier la disponibilité

” Comment organiser les apprentissages pour que les élèves apprennent et s’apprennent les uns des autres en coopérant dans le travail ? La pédagogie coopérative implique les partenaires autour d’un objectif de travail ou d’apprentissage pour des échanges et des intelligences collectives. Elle donne aux élèves des outils de progression, de responsabilisation et de compréhension de leurs apprentissages en équipe. Apprendre à travailler avec les autres, c’est apprendre sur soi et grandir avec les autres. Il y a, dans cette approche active, interactive et basée sur le respect de chaque personne, une vraie manière de (re) motiver le travail scolaire en le reliant à la vie sociale du groupe, aux richesses de chacun, aux interactions entre pairs et, indirectement, aux interactions extra scolaires de l’élève. Apprendre à travailler avec les autres, dans des tâches qui ne sont pas spécialement nos points forts, mais avec le soutien des coéquipiers, est une étape très importante vers l’approche polyvalente de la vie et de la réussite des objectifs. Une décolonisation des habitudes de dépendances réciproques avec les élèves est nécessaire. Il est du ressort de l’adulte de ne plus proposer ou induire un modèle unique pour des stratégies de travail ou des pratiques d’apprentissages. Le défi de l’école est d’apprendre à apprendre, d’apprendre à se construire et d’apprendre à vivre ensemble. La coopération participe à des relations pacifiques, responsables et enrichissantes, des plus évoluées et des plus démocratiques. ”

(4e de couverture)